La sécurité routière à Complément d’Enquête : on nous prendrait pas un peu pour des cons ?

logo de l’émission complément d’enquête
Un nouveau billet d’humeur, pour vous parler de ce qui me fait bondir ce soir alors que je regarde simplement la télévision comme une grande partie de la population française. C’est donc d’un passage de l’émission Complément d’enquête du 1er novembre 2012, émission présentée par monsieur Benoît Duquesne, qui me fait dire une fois de plus que les journalistes ne font pas leur travail comme ils devraient, et surtout qu’on nous prend pour des bananes aux plus hauts sommets de l’état.

En gros, le thème de Complément d’Enquête ce soir est la délinquance routière, et nous avons le plaisir de voir monsieur Frédéric PÉCHENARD, délégué interministériel à la sécurité routière, qui va nous faire quelques commentaires croustillants.

Le présentateur, Benoit Duquesne, qui je suppose est journaliste, commence à nous parler de l’évolution de la mortalité sur les routes françaises. Il nous rappelle donc que nous sommes passés de 18.034 morts en 1972 à 3.963 morts en 2011.

Jusqu’ici tout va bien, et c’est plutôt une très bonne nouvelle et une belle évolution dont je me réjouis tout comme eux.

Et alors, on commence à nous parler de prévention routière, en nous expliquant ce qui a permit d’atteindre une telle baisse :

  • 1973 : premières mesures sur la vitesse et la ceinture à l’avant –> 16 000 morts
  • 1978 : premières mesures concernant l’alcool au volant –> 12 000 morts
  • 1992 : permis à points –> 10 000 morts
  • 2002 : radars –> 8 000 morts

NDLR : notez les délais entre les différentes mesures, il va bientôt nous tomber un truc sur la tête, peut-être l’interdiction de conduire bientôt …

Aujourd’hui, nous sommes à peu près à 4.000 tués sur les routes depuis quelques années, mais il paraitrait que les 9 premiers mois de l’année sont encourageants avec une baisse de 8% par rapport à la même période précédente.

Mais tout cela est superbe, que de bonnes nouvelles, mais alors pourquoi est-ce que j’écris ce billet sur mon blog moi ?

Et bien, c’est après ces énumérations de jolis nombres que monsieur le délégué interministériel à la sécurité routière, Frédéric PÉCHENARD, se sent obligé de nous sortir une énormité : « Ce qu’il faut dire c’est que depuis 1972, le trafic à été multiplié par 3, c’est à dire que si l’état n’avait rien fait, on aurait pas 18 000 morts, on aurait 40 ou 50 000 morts ! »

Alors, comprenons-nous bien, je ne dis pas que la sécurité routière ne sert à rien, loin de là, mais qu’on arrête de nous prendre pour des cons et de nous raconter des conneries qui permettent de justifier toute la répression dont les automobilistes sont victimes.

La sécurité routière a permit de faire baisser la mortalité sur les routes, certes, mais quid du facteur lié à l’évolution de nos véhicules ces dernières années ?

Les voitures sont tout de même plus sûres aujourd’hui que par le passé, autant en terme de sécurité active ou passive :

  • Les ABS nous garantissent des freinages de qualité par tous les temps,
  • Les ESP nous permettent de ne pas partir en dérapage,
  • Les Airbags et tous les éléments d’absorption des chocs demandés pour les homologations et autres crash tests garantissent notre sécurité si toutefois un accident venait à se produire,
  • etc.

Mais non, ça ça ne vaut pas la peine d’être évoqué, ce serait trop facile alors de pouvoir se demander si les radars ont véritablement un rôle dans les dernières baisses de statistiques accidentelles.

Que le patron de la sécurité routière ne mentionne pas cela, je trouve ça lamentable mais on dira qu’il prêche pour sa paroisse. Par contre, je ne comprend pas que l’équipe qui a réalisé cette émission n’en touche pas mot, c’est pas du travail de journaliste ça !

719 millions d’euros rapportés par les radars cette année, c’est un record qu’ils disent !! Tu m’étonnes qu’ils ont pas envie de changer les choses !

Toujours un flic derrière son radar dès qu’on se fait un petit bout d’autoroute par les temps qui courent, mais par contre ils sont vachement moins forts quand il s’agit de faire quelque chose contre la délinquance, les vols et autres cambriolages.

Avec la crise financière et la dette française à éponger, je vous laisse imaginer l’évolution à venir …

One comment

  1. Jean dit :

    Entièrement d’accord avec l’article, au passage je tiens à signaler que la rocade nord (grenoble) est de loin la plus meurtrière ? Je pense qu’il faudrait installer plus de radar et faire plus de contrôle d’alcoolémie, car oui l’alcool tue au volant, alors le 51 oui mais avec modération !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *